Le Pandanus, plus connu sous le nom de vacoa est une des plantes les plus utilisées à Maurice et dans les îles avoisinantes. Nous nous sommes intéressés à ses vertus et surtout à un projet communautaire épousant une approche circulaire le temps d’une rencontre avec Fabiola Marius, femme entrepreneure  à la tête de l’Association des artisans et planteurs de pandanus du sud-est. Le ‘Weavers Centre’ où elle nous acceuille se trouve dans le village de Vieux Grand Port, un lieu chargé d’histoire ayant été témoin des premiers pas des Hollandais sur l’île et de la célèbre bataille navale entre les Britanniques et les Français en 1810.

L’environnement et les habitants font honneur à ce village authentique. Les scènes de vies y sont prenantes et atypiques. En toile de fond,  on retrouve la majestueuse montagne du Lion et une vue à couper le souffle sur le lagon turquoise des îlots du sud-est. Le temps s’arrêterait presque face à ce magnifique spectacle de la nature ! 

En bordure de route, une petite maison attire notre attention. Les feuilles de vacoa et les sacs suspendus, nous indiquent que nous sommes arrivés à destination. Nous découvrirons un projet communautaire fondé sur la frugalité, la limitation de la consommation, le recyclage des matériaux et l’autonomisation des femmes et des hommes de la région. Plein feux… 

Le ‘Weavers Centre’ a ouvert ses portes il y a plus de 25 ans. Fabiola, alors employée d’une usine textile, décide de quitter son emploi  afin de s’occuper davantage de ses enfants. Elle souhaite, toutefois, continuer à participer aux dépenses du foyer et redécouvre les plaisirs du tissage des ‘tentes vacoa’ léguées par sa mère.  Fabiola monte quelques mois plus tard, un projet impliquant les femmes de la communauté. Déterminée, elle approche les autorités compétentes et le projet séduit d’emblée. C’est le début d’une grande aventure…

Depuis, les artisans du ‘Weavers Centre’ ne cesse de grandir et d’évoluer afin de proposer des tentes et des objets au goût du jour. Les commandes sont de plus en plus nombreuses, notamment avec la conscience écologique qui s’installe. Une tente vacoa peut durer plus de 10 ans – une vraie alternative au plastic à usage unique. Au ‘Weavers’ Centre’, le pandanus y est planté, les feuilles séchées, pour en fabriquer des tentes, des sous-plats, des nattes et une variété d’objets artisanaux. Les racines sont utilisées dans la fabrication d’habitats et les fruits dans l’alimentation. 

 

Les femmes et hommes qui y travaillent sont fiers de pouvoir non seulement continuer à faire vivre un métier qui se perd mais aussi à être économiquement indépendants.